fbpx

Ces géants de bois …

Ces géants de bois …

Immeubles, ponts, montagnes russes, œuvres d’art et même personnages folkloriques, le bois est le champion de la démesure ! Polyvalent, facile à traiter, solide et léger à la fois, incroyablement robuste, il est le candidat idéal pour les constructions de grande taille. Dans cet article, nous vous présentons quelques géants de bois, figure historiques et trésors du patrimoine.

Les géants du bois sont un patrimoine culturel

Les contes de fées et les légendes font des géants des personnages parfois infréquentables et toujours incontournables. Pas étonnant que dans la culture urbaine, on les retrouve depuis des siècles. Au XIVe siècle, ils font partie des processions religieuses. Malheureusement, lors de la Révolution Française, de nombreux géants ont été détruits. Pourtant, ils ont réussi à traverser toutes les époques. Savez-vous quel est leur secret ? C’est qu’ils sont tellement emblématiques qu’ils ont fini par réapparaître dans certaines villes, en tant que figures régionales ou comme mascottes. Certaines familles de géants sont même connectées d’une ville à l’autre. Les gigantesques processions que l’on retrouve dans des villes comme Ath, Malines, Mons ou Dendermonde a même été reconnue patrimoine culturel et immatériel par l’UNESCO. La Flandre comptabilise à elle seule quelques 1 700 géants, gigantesques poupées entièrement ou partiellement en bois. Leur taille varie de deux à dix mètres.

Le Cheval Bayard: un géant de bois de 5,2 mètres de long

Le célèbre Rocher Bayard de Dinant fait référence à l’histoire du Cheval Bayard, animal de légende à la force redoutable et aux pouvoirs extraordinaire lié à une famille de quatre frères. Ce cheval mythique fait partie des géants les plus anciens. Il est entièrement composé de roseaux et de bois. A l’image de son histoire épique, sa taille est démesurée : 5,8 mètres de haut pour 5,2 mètres de long, avec panache dans tous les sens du terme ! Sa tête est creuse et sa structure en bois comporte trois espaces dans lesquels se logent douze supports. Tous les dix ans, ce cheval colossal est déplacé à Dendermonde, ce qui représente toujours une prouesse physique car le mastodonte de bois pèse à lui seul 800 kilos, soit à peu près le poids d’un vrai cheval. Pour l’occasion et afin d’honorer la légende, quatre jeunes frères issus de Dendermond, habillés en chevalier, montent également à cheval.

Têtes de bois géantes

Les Borgerhoutse Reuskens, géants à la tête de bois de la ville de Borgerhout, mesurent environ deux mètres. Chez eux, seule la tête est en bois car leur corps est celle de leur porteur. Chaque année, lors de leur sortie, ils dansent dans les rues. On peut également les croiser lors de manifestations culturelles ou sportives.

Le bois dans la mythologie

En Belgique, on retrouve la trace des géants depuis le XIVe siècle. Mais les géants en bois ont également fait les beaux jours de la mythologie grecque. Le cheval de Troie est sans nul doute l’une des histoires les plus célèbres. Dans ce mythe, les Grecs réussissent à pénétrer dans la ville de Troie en construisant un cheval de bois géant dans lequel ils peuvent se cacher. Les habitants de Troie ont cru que ce cheval était un cadeau, ils l’ont donc ramené dans leur ville. Et c’est ainsi que les Grecs ont pu attaquer la ville de l’intérieur et s’emparer de la ville de Troie. Cette ruse a tellement marqué l’histoire qu’on utilise encore toujours aujourd’hui l’expression « cheval de Troie ». Les chevaux de bois ont décidément plus d’un tour dans leur sac !