fbpx

Qu’est-ce que le Cross Laminated Timber, également appelé CLT ?

Qu’est-ce que le Cross Laminated Timber, également appelé CLT ?

Avez-vous déjà entendu parler du Cross Laminated Timber, CLT pour les intimes, que l’on appelle aussi, en français, bois lamellé-croisé ? Non ?! Rassurez-vous, Haut du formulaire, en Belgique, bien que ce matériau innovant soit présent dans à peu près 10% des nouvelles constructions en bois, il est encore méconnu du grand public. Il s’agit pourtant d’un matériau de construction, très résistant, polyvalent et durable. Le bois lamellé-croisé est de plus en plus populaire, nous vous initions à ses atouts et utilisations principales dans cet article !

Des couches de bois collées

Les panneaux CLT sont composés de plusieurs couches de bois PEFC, collées entre elles. Ces plaques de bois, composées de plusieurs couches, sont agencée de manière à se superposer en se croisant. Habituellement, les couches externes sont orientées de la même manière, ce qui leur donne une apparence symétrique. Leur méthode de production est comparable à celle du contreplaqué, à la différence près que les couches de bois du CLT sont beaucoup plus épaisses, ce qui rend les panneaux encore plus fermes. En Autriche et en Allemagne, ce matériau est utilisé depuis les années 90 et il est aujourd’hui de plus en plus utilisé en Europe.

Construction ultra-rapide

Au-delà de sa légèreté et sa robustesse – ce qui, d’ailleurs, caractérise le bois de manière générale -, le CLT présente un atout majeur : il permet des constructions ultra-rapides. Dans une maison, les plaques de CLT peuvent être placées comme sol ou comme mur. Dans ce cas, les espaces nécessaires au placement des portes et fenêtres sont préalablement découpés. Comme pour les nouvelles constructions actuelles, l’isolation est appliquée à l’extérieur, dans une finition choisie par l’utilisateur. La couche extérieure peut donc être en pierre, en bois,… Le bois de l’intérieur peut rester non-traité ou recevoir une finition spécifique, selon les besoins et envies des propriétaires. Les plaques de CLT s’assemblent si rapidement qu’en deux semaines seulement, un nouveau bâtiment peut être totalement étanche. Et en trois mois à peine, il peut même être terminé ! Ce matériau est également apprécié dans les projets d’envergure car il est disponible dans de très grands formats (jusqu’à 16,5 x 2,95 m). Par exemple, on construit actuellement en CLT, notamment en Belgique, des tours résidentielles de plus de 20 étages !

Une bonne isolation thermique

Comme tous les autres produits en bois, le CLT est un très bon isolant thermique naturel. Il garantit un environnement intérieur confortable et sain. Grâce à sa légèreté et à sa robustesse, il est également apprécié pour les extensions. De plus, il offre des perspectives infinies en termes de créativité car les découpes – y compris pour les tuyaux – peuvent être fraisées avant l’installation. Enfin, le CLT est très résistant au feu, avec un taux de combustion de 0,7 mm par minute ou de 42 mm par heure.

Bâtiments et ponts en CLT

Les avantages du bois lamellé-collé sont de plus en plus connus en Europe. Le CLT est également utilisé dans le reste du monde, que ce soit pour des maisons unifamiliales, des buildings de grande taille ou même des ponts. C’est le cas par exemple du pont en bois de Mistissini au Québec, long de 160m et qui, d’ailleurs, a remporté divers prix de design.